<< Fahrenheit 451 >>
 

C'est d'abord le nom du physicien allemand (1686-1736) qui donna son nom à l'échelle thermométrique (thermomètre à mercure). 451 degrés Fahrenheit :  température à laquelle le papier s’enflamme et se consume.
 
C'est aussi le titre d'un roman de science fiction de Ray Bradbury (1953)
dont François Truffaut a fait un film (dans les années 60) :
l’univers de fiction qu’il décrit est un monde, pas très différent du nôtre, où les livres sont interdits. On les recherche et on les brûle (d'où le titre). Le personnage principal est un pompier qui découvre comme une société secrète de résistant-e-s qui apprennent chacun/chacune un livre entier par coeur pour le sauver de l'oubli.
Belle métaphore, que nous faisons nôtre.
 

“Fahrenheit 451” a été le nom d’une émission de radio mensuelle dans laquelle j’invitais un lecteur ou une lectrice pour lire des extraits d’un auteur. Nous avons ainsi lu à deux voix :
 
Ray Bradbury
Gérard de Nerval
Primo Levi
Jorge Luis Borges
Tchicaya U Tam’si
Franz Kafka
Paul Auster
Blaise Cendrars
Nathalie Sarraute
Gao Xingjian
Georges Perec
Pier Paolo Pasolini
Walter Benjamin
 

Maintenant “Fahrenheit 451” c’est une liste de diffusion ...
Fahrenheit 451
Lecture

Recommandez ce site Ajoutez Christian Le Bars a vos favoris
Mis en ligne le 1er décembre 2010, visites : Copyright 2013 Christian Le Bars - Auteur